Itinérance musicale

Cinq jours dans le Vexin français
Du 15 au 19 juin 2020

Par les solistes du Concert d’Astrée (Emmanuelle Haïm)
Camille Poul, soprano
Isabelle Saint-Yves, viole de gambe
Romain Falik, luth

Les Solistes du Concert d’Astrée © Louis Hélaine

« Pourquoi les chanteuses mettent-elles
du rouge à lèvres ? »

Dans cette période où les questions de parité, d’égalité des sexes et de genre sont posées, où la parole des femmes se libère […], comment parle-t-on de ce qu’est une femme, de ce qu’elle a dû être par obligation, par tradition, par amour, par faiblesse, par peur, par pragmatisme… sans avoir un discours contre les hommes ?
Ce programme de concert, circulant dans des répertoires baroques, classiques, d’opéra, de mélodies, de chanson française, pop, etc., en provenance de pays différents, est une sorte de réponse. Dans l’opéra et la musique classique en général, on trouve des exemples fournis très éclairants sur la façon dont la femme et l’homme sont considérés.

A bord d’un bus transformé en une salle de spectacle itinérante, les solistes du Concert d’Astrée essayeront d’apporter leur réponse à cette question d’un garçon de 11 ans : pourquoi les chanteuses lyriques mettent-elles du rouge à lèvres ?

 

Un opéra au bord d’un bus !

Créé par Harmonia Sacra, ce bus transformé en salle de spectacle est un outil formidable pour un travail de médiation et de démocratisation culturelle, notamment auprès des publics scolaires et des territoires ne possédant pas d’infrastructure.